Un blog de miniatures d'avions en métal à l'échelle 1/144.
En kit ou Diecast.
Avec des exceptions : un peu de plastique et de résine, des véhicules d'aéroport, et un porte-avions léger en construction aussi au 1/144...

A blog of metal aircraft miniatures at 1/144 scale.
Kit or Diecast.
With exceptions : some plastic and resin, airport vehicles, and a light aircraft carrier under construction also at 1/144...

jeudi 23 février 2017

VERSUS : Mirage III & Mirage 2000

Dans le cadre des comparaisons, celle entre le Mirage III et le Mirage 2000, tous deux produits par Dassault et ici réalisés par M. Chaubet au 1/144.

In the context of comparisons, that between the Mirage III and the Mirage 2000, both produced by Dassault and here made by Mr. Chaubet at 1/144.

MIRAGE 2000                               MIRAGE III






Et une petite comparaison avec le Mirage IV ? - And a little comparison with the Mirage IV ?

jeudi 16 février 2017

1/144 Dassault Mirage 2000 - by Chaubet

Il a déjà été présenté dans le premier message de ce blog (voir ici) mais de manière très succincte.

Voici donc une nouvelle présentation du Dassault Mirage 2000, réalisé au 1/144 par M. Chaubet, sur lequel je n'ai fait que rajouter des décalques provenant d'une planche de Myk Design Decals.


It has already been presented in the first message of this blog (see here) but very succinctly.

Here is a new presentation of the Dassault Mirage 2000, made at 1/144 by M. Chaubet, on which I only added decals from a Myk Design Decals sheet.


1/144 Dassault Mirage 2000C - Esc. 1/12 Cambresis - Armée de l'Air





mercredi 15 février 2017

Nouveautés Chaubet - New products Chaubet

Les nouveautés de M. Chaubet :
- le Super Frelon (déjà présenté précédemment),
- deux avions allemands sous les couleurs françaises comme prises de guerre, le Heinkel He 162 Volksjäger et le Messerschmitt Me 262,
- le Breguet XIV.


The new models of Mr. Chaubet :
- the Super Frelon (previously presented),
- two German planes under French colors as a war-wager, the Heinkel He 162 Volksjäger and the Messerschmitt Me 262,
- the Breguet XIV.

mardi 14 février 2017

1/144 De Havilland Sea Venom

Réalisé sur la base d'un kit Chaubet de Sncase Aquilon, la version française du De Havilland Venom (voir ici), un De Havilland Sea Venom au 1/144 aux couleurs de la Fleet Air Arm.

Cet avion porte la lettre du porte-avions Ark Royal sur la queue.
Mais, pourquoi la lettre "O" pour un porte-avions dont la première lettre est "A".
L'explication, est un souci de simplification... Voyez plutôt :

Au milieu des années 50, avec une réduction rapide du nombre de porte-avions en service, un certain degré de rationalisation a été mis en place pour aligner, si possible, les codes de pont avec le nom du navire, sachant que ce code était également porté sur les queues de l'aéronef transporté.

Jusque là, ça va ? Voyons la suite.

Le Eagle est entré en service en 1951 avec le code de pont J, mais en 1956 il a changé pour le E, le code J allant lui au Warrior nouvellement remis en état.

C'est logique, le W ça ne sert à rien...

L'Ark Royal a été commissionné en 1955 avec le code O (car le HMS Ocean était alors juste un navire de formation sans groupe aérien) mais en 1958 le O a été changé en R, comme le A avait déjà été pris par le Albion qui avait précédemment porté le code Z.

Vous arrivez à suivre ?

Le Bulwark a porté le B depuis le début, mais le Centaur, complété avec une piste axiale, a fait ses essais avec le code de pont L...jusqu'à sa remise à neuf où il a eu son code changé en C.
Le Hermes a été commissionné avec le code H en 1959, et le Victorious a porté après reconstruction en 58, le code de pont V.

Simple comme bonjour, non...???



Based on a Chaubet kit of Sncase Aquilon, the French version of De Havilland Venom (see here), a De Havilland Sea Venom at 1/144 in the colors of the Fleet Air Arm.

This aircraft carried the letter of the aircraft carrier Ark Royal on the tail.
But, why the letter "O" for an aircraft carrier whose first letter is "A".
The explanation is a simplification concern... Consider this :

In the mid 50s, with rapidly reducing numbers of carriers in service, a degree of rationalisation was introduced to align where possible the deck codes with the ship's name, as this code was also carried on the tails of the aircraft carried.

Until then, it's okay ? Let's see more.

The Eagle had entered service in 1951 with deck code J, but in 1956 she changed to E, with the J code going to the newly refitted Warrior.

It's logical, the W is useless ...

The Ark Royal was commissioned in 1955 with code O (as HMS Ocean was now just a training ship with no air group) but by 1958, the O had changed to R, as A had already been taken by Albion which had previously carried code Z.

You get to follow ?

The Bulwark had B from the start, but the Centaur, been completed with an axial deck, ran trials with the deck code L....until she was refitted with an angled deck, and had her code changed to C
The Hermes was commissioned with code H in 1959, and Victorious emerged from her mammoth rebuild in 58 with deck code V.

Easy as pie, no...???


1/144 De Havilland Sea Venom - 893 Squadron - Fleet Air Arm - HMS Ark Royal - Royal Navy





mardi 7 février 2017

1/144 Sukhoi Su-15 "Flagon"

Cela fait 2 ans et demi qu'il traînait, avec d'autres, dans les placards, en attendant quelques travaux mineurs (voir ici le message lors de leur réception).

Il avait juste besoin d'un petit coup de couleur alu en dessous (pour supprimer le bleu qui n'avait rien à y faire...) et sur les pylônes (pour ne laisser que les missiles en blanc), puis repeindre le nez en noir pour être conforme à la photo, et bien sûr modifier les décalques.

D'accord, j'ai choisi une photo très connue pour illustrer et décorer ce modèle, mais je trouve qu'elle montre bien les lignes de cet avion.

Et donc voici le pur intercepteur, un Sukhoi Su-15 au 1/144, connu le plus souvent pour les deux incidents contre des avions civils, tous deux de la compagnie Korean Air Lines : le vol 902 en 1978 (atterrissage forcé après un tir de missile, bilan : 2 morts, 10 blessés) et le vol 007 en 1983 (abattu en plein vol, bilan : 269 victimes).

Mais c'est un bel avion. Et il est encore plus beau présenté "en vol".



That's two and a half years it was hanging, with others, in cupboards, awaiting some minor works (see here the message when I received them).

It just needed a little bit of color alu underneath (to remove the blue that had nothing to do there...) and on the pylons (to leave only missiles in white), then repaint the nose in black to be conform to the photo, and of course modify the decals.

Okay, I chose a well known photo to illustrate and decorate this model, but I find that it shows the lines of this plane.

So here is the pure interceptor, a Sukhoi Su-15 in 1/144, known most often for the two incidents against civil aircraft, both of Korean Air Lines: flight 902 in 1978 (forced landing after a firing of missile, 2 deaths, 10 wounded) and Flight 007 in 1983 (shot down in flight, report : 269 victims).

But it's a beautiful plane. And it is even more beautiful presented "in flight".


1/144 Sukhoi Su-15 "Flagon" - VVS





jeudi 26 janvier 2017

1/144 Morane-Saulnier MS.733 - by Chaubet

Retour au 1/144.
Après avoir présenté le Morane-Saulnier Ms.733 aux couleurs de l'Armée de l'Air (voir ici), voici celui de l'Aéronavale, toujours réalisé au 1/144 par M. Chaubet.
J'ai juste ajouté les chiffres de code et le numéro de flotille sur le fuselage.


Back to 1/144.
After presenting the Morane-Saulnier Ms.733 in the colors of the French Air Force (see here), here is the one of the Aeronavale (French Naval Aviation), always made at 1/144 by Mr. Chaubet.
I just added the code numbers and the flotilla (squadron) number on the fuselage.


1/144 Morane-Saulnier MS.733 - Flotille 51S - Aéronavale





mardi 24 janvier 2017

1/200 Air France Museum

Ce qu'il y a de bien, lorsque l'on déménage (ou comme moi, on vide sa maison pour des travaux), c'est que l'on retrouve des trésors au fond des placards.
C'est ainsi que j'ai retrouvé, datant de l'époque où j'achetais sans discernement du 1/144, du 1/200 (je le fais toujours) et du 1/400 (et oui, je me suis égaré dans le 400ème...), une série de modèles en métal au 1/200 sous la dénomination Air France Museum et représentant certains avions iconiques de cette vénérable compagnie aérienne.

Je n'ai que quelques modèles, ayant arrêté cette série pour le 1/144, qui sont :
- 2 DC-3 avec deux livrées différentes
- un Super Constellation
- une Caravelle
- et un Concorde.


What is good, when we move (or like me, one empties his house for works), it is that we find treasures in the bottom of cupboards.
This is how I found, dating from the time when I bought indiscriminately 1/144, 1/200 (I still do) and 1/400 (yes, I got lost in The 400th ...), a series of metal models at 1/200 under the denomination Air France Museum and representing some iconic planes of this venerable airline.

I have only some models, having stopped this series for the 1/144, which are :
- 2 DC-3 with two different liveries
- a Super Constellation
- a Caravelle
- and a Concorde.















Et pour faire bonne mesure, un modèle provenant de la marque Western Models, beaucoup plus fragile notamment pour les décalcomanies, de Breguet Deux-Ponts.

And for good measure, a model from the Western Models brand, much more fragile especially for decals, of Breguet Deux-Ponts.