Un blog de miniatures d'avions en métal à l'échelle 1/144.
En kit ou Diecast.
Avec des exceptions : un peu de plastique et de résine, des véhicules d'aéroport, et un porte-avions léger en construction aussi au 1/144...

A blog of metal aircraft miniatures at 1/144 scale.
Kit or Diecast.
With exceptions : some plastic and resin, airport vehicles, and a light aircraft carrier under construction also at 1/144...

jeudi 15 février 2018

1/144 Hawker Hunter FR.71

Pas de message ces prochains jours pour cause de déplacement en Angleterre.
Hélas, pas de salon de la maquette ou de musée prévus.
En attendant, le dernier de la livraison de Hunter au 1/144 de M. Chaubet, que j'ai décoré aux couleurs chiliennes avec la planche de décalques Xtradecals.

No message in the coming days due to travel to England.
Alas, no model show or museum planned.
In the meantime, the last of Hunter's 1/144 delivery of Mr. Chaubet, which I decorated in Chilean colors with the Xtradecals decals board.

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter FR.71 (F.6) - 8 Grupo - Fuerza Aérea de Chile (FACH)

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Chile diecast aircraft


VOIR AUSSI / TO SEE ALSO :
Hawker Hunter Abu Dhabi
Hawker Hunter F.3 prototype - Part 1
Hawker Hunter F.3 prototype - Part 2
Hawker Hunter RAF
Hawker Hunter RAF
Hawker Hunter Belgium
Hawker Hunter Rodhesia
Hawker Hunter Jordania
Hawker Hunter Kenya
Hawker Hunter Singapore



mercredi 14 février 2018

1/144 Horten Ho 229 - Part 2

Comme vous avez du le comprendre à la lecture du long message de présentation du Horten Ho 229 (voir ici), j'ai trouvé extraordinaire, à l'époque où cela s'est déroulé, que l'on puisse non seulement inventer, mais créer une aile volante, si moderne qu'il aura fallu attendre 50 ans, avec le B-2, pour la voir en unités de première ligne.


As you must have understood from reading the long presentation message of the Horten Ho 229 (see here), I found extraordinary, at the time when it happened, that one can not only invent, but create a flying wing, so modern it took 50 years, with the B-2, to see it in front-line units.


Alors, quand j'ai vu sur Shapeways un modèle de Horten Ho 229, non seulement au 1/144, mais également en métal, je n'ai pas hésité une minute, je l'ai bien sûr acheté.

Les vérifications faites dans un premier temps avec le modèle F-Toys, puis avec celui de Brengun opportunément sorti au moment où j'ai commencé à monter le Horten, ont démontré que le modèle Shapeways était parfaitement conforme (même si on peut s'interroger sur l'épaisseur de l'aile, mais on retrouve la même interrogation sur tous les modèles moulés artisanaux).

Le seul problème de l'impression 3D, ou de la fabrication additive, ressort de son nom : on retrouve, en particulier sur les modèles en métal, les lignes de matière ajoutée.


So when I saw on Shapeways a Horten Ho 229 model, not only at 1/144, but also in metal, I did not hesitate a minute, I, of course, bought it.

The checks first made with the F-Toys model, and then with the one from Brengun, which was conveniently released when I started to mount the Horten, showed that the Shapeways model was perfectly in line (although we can question the thickness of the wing, but we find the same question on all the molded craft models).

The only problem of 3D printing, or the additive manufacturing, comes out of its name : we find, especially on metal models, lines of added material.

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

On les voit bien, non ?
Et là, inutile d'envisager de poncer ces lignes d'ajout de matière : le matériau est excessivement dur, on risque de faire disparaître les quelques lignes de gravure des volets, et on ne peut pas poncer mécaniquement sans risque d'affecter les parties arrondies comme les réacteurs ou le cockpit.
Alors, une seule solution, le mastic.


One can see them well, right ?
And there, no need to consider sanding these lines of addition of material :the material is excessively hard, there is a risk of making disappear the few lines of engraving of the shutters, and one can not sand mechanically without risk of affecting the rounded parts like the reactors or the cockpit.
So, only one solution, putty.

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

Ce qu'il y a de bien avec le mastic, c'est qu'il en faut toujours plus, et plus on en rajoute et plus on ponce, plus il faut en remettre.
Et quand vous avez l'impression que c'est bon, et que vous commencez à peindre, on s'aperçoit qu'il en faut encore et encore.
Je déteste le mastic.


The good thing about mastic is that you always need more, and the more you add and the more you sand, the more you have to put it back.
And when you have the impression that it's good, and you start painting, you realize that you need it again and again.
I hate putty.

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

Une fois réglé ce problème, j'ai voulu utiliser les trains d'atterrissage du modèle F-Toys que j'avais, plus conformes que ceux du modèle Brengun, mais deux nouvelles difficultés :
- il a été pratiquement impossible de faire le moindre trou dans le modèle, sans doute en raison des multiples couches liées à la construction additive,
- ce qui a obligé à réduire la hauteur de trains d'atterrissage (sauf de celui de l'avant qui a une conception différente).


Once  this problem solved, I wanted to use the landing gear of the F-Toys model that I had, more conform than those of the Brengun model, but two new challenges :
- it was practically impossible to make any holes in the model, probably because of the multiple layers of additive construction,
- thus forcing to reduce the height of the landing gear (except the one of the front which has a different design).

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

Après, il a suffi de peindre et de poser les décalques du modèle Brengun.
Brengun propose 4 marquages, deux uchroniques, la version fantaisiste juste après guerre, et le prototype V3 juste au moment de sa capture, version que j'ai choisie.

Afterwards, it was enough to paint and to pose the decals of the Brengun model.
Brengun offers four markings, two uchronic, the fantasy version just after the war, and the prototype V3 just at the moment of its capture, the version that I chose.


1/144 Horten Ho 299 V3

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft

1/144 Horten Ho 229 diecast aircraft


VOIR AUSSI / TO SEE ALSO : Horten Ho 299 Part 1



mardi 13 février 2018

1/144 Horten Ho 229 - Part 1

Quelques précisions sur cet avion et ses dénominations.
L'aile volante, pensée et créée par les frères Horten, a porté le nom de Horten Ho-IX, avec les suffixes V1, V2 et V3 pour les 3 prototypes construits.
Le prototype V1 a seulement été testé en vol en tant que planeur.

Some details about this aircraft and its names.
The flying wing, thought and created by the Horten brothers, bore the name of Horten Ho-IX, with the suffixes V1, V2 and V3 for the 3 prototypes built.
The prototype V1 has only been tested in flight as a glider.


Ce n'est que sur le prototype V2 qu'il a été installé deux réacteurs, et encore, pas ceux prévus pour la version définitive, ce qui a nécessité de refaire l'aile.
C'est à la suite du vol de ce second prototype (en décembre 1944 ou janvier 1945) que Göring a envisagé la production de série de cet avion, alors dénommé Horten 229.

Only on the prototype V2 were installed two reactors, and more, not those planned for the final version, which required to redo the wing.
It was after the flight of this second prototype (in December 1944 or January 1945) that Göring considered the mass production of this aircraft, then called Horten 229.



 A la suite de la destruction en février 1945 du prototype V2 du fait d'un moteur en feu, ayant tué son pilote qui semble n'avoir pas voulu s’éjecter pour ramener l'appareil au sol, la construction en série a été confiée à l'entreprise Gothaer Waggonfabrik, et à ce moment dénommé Gotha Go 299 (on gardera le nom de Horten 229 qui est celui le plus couramment employé).
Mais malgré cet accident et l'industrialisation confiée à Gothaer, les frères Horten ont conservé les études du projet et ont donc construit un troisième prototype, le V3.

Following the destruction in February 1945 of the prototype V2 because of a burning engine, having killed his pilot who seems not to have wanted to eject to bring the aircraft to the ground, the serial construction was entrusted to Gothaer Waggonfabrik, and at that time called Gotha Go 299 (we will keep the name Horten 229 which is the one most commonly used).
But despite this accident and the industrialization entrusted to Gothaer, the Horten brothers kept the studies of the project and thus built a third prototype, the V3.



Mais ce troisième prototype n'a jamais pu voler en raison de la fin de la guerre en Europe.
Dans le cadre d'une opération destinée à récupérer les programmes allemands d'armement avant les Soviétiques, les troupes US ont récupéré le prototype V3 qui a été confié pour évaluation à Northrop, qui travaillait déjà sur les ailes volantes.
Cet avion est resté par la suite dans les réserves du National Air and Space Museum (NASM), avec des marquages pour le moins fantaisistes, notamment pour les svatiskas.

But this third prototype was never able to fly because of the end of the war in Europe.
As part of an operation to retrieve German weapons programs before the Soviets, US troops recovered the V3 prototype that was assigned for evaluation to Northrop, who was already working on the flying wings.
This aircraft was later in the reserves of the National Air and Space Museum (NASM), with fanciful markings, especially for svatiskas.



Cet avion a été restauré par le NASM, dans une livrée plus conforme à la réalité.

This aircraft has been restored by the NASM, in a livery more in line with reality.


Et la réalisation du modèle au 1/144 a presque été aussi compliquée que l'histoire de cet avion.


Suite dans le prochain numéro...

And the realization of the model at 1/144 was almost as complicated as the story of this plane.
To follow in the next issue...



mardi 6 février 2018

1/144 Hawker Hunter FGA.9

Et oui, comme dit le proverbe : quand on aime, on ne compte pas....

Alors, encore un Hawker Hunter, toujours monté et peint par M. Chaubet, que j'ai décoré, toujours avec la planche de décals de Xtradecals, aux couleurs de la RSAF, la Republic of Singapore Air Force.


And yes, as the saying goes: when we love, we do not count... or in good English: "When you love, you do not count the cost".

So, another Hawker Hunter, always mounted and painted by Mr. Chaubet, that I decorated, still with the decals sheet of Xtradecals, in the colors of the RSAF, the Republic of Singapore Air Force.


1/144 Hawker Hunter FGA.74S (FGA.9) - 140 Squadron - Republic of Singapore Air Force

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft

1/144 Hawker Hunter Singapore diecast aircraft


VOIR AUSSI / TO SEE ALSO
Hawker Hunter Abu Dhabi
Hawker Hunter F.3 prototype - Part 1
Hawker Hunter F.3 prototype - Part 2
Hawker Hunter RAF
Hawker Hunter RAF
Hawker Hunter Belgium
Hawker Hunter Rodhesia
Hawker Hunter Jordania
Hawker Hunter Kenya



jeudi 1 février 2018

1/144 Sud-Aviation Super Frelon - by Chaubet

Vous vous rappelez peut-être qu'il y a quelques mois, M. Chaubet a réalisé un Super Frelon, hélicoptère lourd français dont les particularités étaient une coque hydravion et des flotteurs latéraux dans lesquels s'escamotaient les roues.

Il a donc été principalement utilisé en France par la Marine Nationale, tant dans sa version de lutte anti sous marins (reconnaissable à son radome sur le nez) qu'en version transport, sa partie cargo permettant d'embarquer 27 hommes équipés.


You may remember that a few months ago, Mr. Chaubet realized a Super Frelon (Super Hornet), French heavy helicopter whose particularities were a seaplane hull and side floats in which the wheels were retracted.

It was therefore mainly used in France by the French Navy, both in its anti-submarine version (recognizable by its radome on the nose) and in the transport version, its cargo part allowing to board 27 equipped men.


Cet hélicoptère a été utilisé par l'Irak, Israël, la Syrie, la Lybie, la Chine (qui en a fabriqué sous licence puis des versions améliorées, sous le nom de Changhe Z8 - voir ici) et par l'Afrique du Sud.

C'est d'ailleurs la commande spéciale que j'ai faite à M. Chaubet pour avoir une version Sud-Africaine, comportant les modifications suivantes : absence de radome sur le nez, pas de flotteurs latéraux, et rajout de filtres aux entrées d'air.


This helicopter has been used by Iraq, Israel, Syria, Libya, China (which has manufactured under license and improved versions under the name Changhe Z8 - see here) and by South Africa.

It is besides the special order that I made to Mr. Chaubet to have a South-African version, including the following modifications: no radome on the nose, no lateral floats, and addition of air inlet filters.


Je me suis contenté de poser les décalques de l'appareil choisi.

I just put the decals of the chosen helicopter.


1/144 Sud-Aviation SA321 Super Frelon - 15 Squadron - South African Air Force

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft

1/144 Sud-Aviation Super Frelon diecast aircraft


VOIR AUSSI / TO SEE ALSO
Chaubet Super Frelon
Chaubet production
Changhe Z-8



mardi 30 janvier 2018

1/144 Bloch MB.81 ambulance - by Chaubet

Il a été présenté de manière succincte dans le premier message de ce blog (voir ici) et mérite un peu mieux.
Dans le cadre du développement de l'aviation coloniale (à une époque où tant la France que la Grande-Bretagne pensaient, dans le cadre des restrictions budgétaires des années 30, que l'aviation était suffisante pour protéger leurs empires), il a donc été projeté de réaliser un avion sanitaire capable de récupérer des malades ou blessés à partir de terrains sommaires.
Voici donc à nouveau le Bloch MB.81, qui est le seul réalisé par M. Chaubet au 1/144 avec son pilote, inspiré de la photo ci-dessous.


It was presented succinctly in the first post of this blog (see here) and deserves a bit more.
As part of the development of colonial aviation (at a time when both France and Great Britain thought, within the constraints of the budget of the 30s, that aviation was sufficient to protect their empires), it was therefore planned to make a medical plane capable of recovering sick or injured from summary fields.
Here again the Bloch MB.81, which is the only model made by M. Chaubet at 1/144 with its pilot, inspired by the photo bellow.


1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

M. Chaubet a également réalisé le panneau détachable du compartiment destiné au transport d'un patient sur sa civière.

Mr. Chaubet also realized the detachable panel of the compartment for transporting a patient on his stretcher.


1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

1/144 Bloch MB.81 - Armée de l'Air


1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft

1/144 Bloch 81 ambulance diecast aircraft